Des articles, des humeurs, des bons plans

Pour être inspiré(e)s, pour réfléchir, pour grandir

Wild Flowers, femmes en festival

24 juin 2019

Un festival pour et par des femmes à Lyon ? C'est le festival Wild Flowers organisé par Magdalena Laval, femme engagée et engageante sur le thème de la féminité.
J'ai en plus l'honneur d'ouvrir les festivités avec une rencontre autour de notre fertilité dans tous les sens du terme !
C'est du 28 juin au 4 juillet, avec des rencontres, des ateliers, des échanges, bref vous trouverez certainement ce qui vous convient...

Pour trouver le programme et s'inscrire ? C'est facile, c'est ici
Au plaisir de vous y retrouver...

La contraception définitive fait aussi partie du choix

29 avril 2019

La contraception définitive n'est que trop peu abordée lorsque l'on parle de gestion de fertilité. Pourtant cette option fait partie du choix possible et là aussi, plusieurs solutions existent (côté homme ou côté femme).


Focus sur le système ESSURE 

Pas pour en faire de la publicité, plutôt pour un état des lieux si vous êtes sur ce chemin. 
Aujourd'hui environ 175 000 femmes seraient "équipées" de ce dispositif. Il s'agit en fait d'un implant qui ressemble à une petit ressort. Il va être placé à l'intérieur de la trompe de Fallope.

Le tour est joué ! La trompe de Fallope est obstruée, l'organisme se charge en plus de "générer" des tissus pour l'entourer vu que c'est un corps étranger et le passage est bloqué autant pour les spermatozoïdes que pour l'ovule qui voudrait passer s'il était fécondé.

Le problème avec ESSURE

Mais il y a un mais... le problème c'est qu'un certain nombre d'entre elles ressentent des effets indésirables depuis la pose de l'implant. Il serait dû aux métaux lourds qui composent l'implant lui-même.
Et il y a visiblement suffisamment de cas pour que l'association R.E.S.I.S.T. puisse engager une action de groupe en justice contre le laboratoire fabriquant (que je ne nomme pas pour ne pas lui faire plus de pub que je ne l'ai déjà fait en nommant l'implant en question).
Et il y a assez d'enjeu visiblement pour qu'une équipe scientifique ouvre une étude sur la toxicité de cet implant. L'étude est commandée par l'association  Alerte Contraceptions et on attend les résultats avec impatience.
Pour les détails techniques, l'étude est menée par une équipe brestoise (petite fierté bretonne !), dirigée par le  professeur Philippe Merviel.

Ce qu'il faut retenir...

C'est que si l'option de la contraception définitive est celle sur laquelle vous avez opté, il vaut peut-être mieux vous renseigner sur les techniques disponibles. Pas de panique, je vous dis tout dans mon prochain article (pour être sûr(e) de ne pas le rater, vous pouvez vous inscrire ici)

Si vous êtes concernée parce que vous avez sauté le pas et que vous ressentez des effets ou non mais que vous souhaitez contribuer à la recherche, vous pouvez vous manifester auprès de l'association Alerte Contraceptions citée plus haut.


Et n'oubliez pas de venir me dire si vous appréciez ce que je partage avec vous en aimant ma page facebook



Les hommes aussi !

13 mars 2019

ARDECOM, vous connaissez ?
C'est l'Association pour la Recherche et le DEveloppement de la Contraception Masculine.
Des hommes qui ont eu envie de s'impliquer il y a ...40 ans ! L'association vit toujours et c'est une source d'informations intéressante. Je ne suis pas d'accord sur toutes leurs propositions cependant elles ont le mérite d'exister. Bravo messieurs !
Voilà une réponse possible à la charge mentale contraceptive vécue par un trop grand nombre de femmes encore aujourd'hui (article très intéressant sur le sujet ici).
Avançons ensemble...

Mieux connaître et accompagner l'endométriose

6 mars 2019

Un article très intéressant qui montre l'état d'abandon des femmes avec leur "problèmes féminins" mais aussi une belle initiative qui devrait faire avancer les connaissances et donc les moyens de mieux accompagner les femmes atteintes d'endométriose.
Le lien ici